3 pistes pour réduire les risques d’incendie domestique

3 pistes pour réduire les risques d’incendie domestique

3 pistes pour réduire les risques d’incendie domestique

En France, il y aurait un incendie domestique déclaré toutes les deux minutes. 75 % des décès seraient dus à l’asphyxie, à cause de la fumée et non des flammes. Aussi, pour prévenir les risques d’incendie et assurer la sécurité des personnes, il est nécessaire d’installer des équipements techniques et de faire quelques aménagements.

Le détecteur de fumée obligatoire

Selon la loi Macron, il est obligatoire pour un propriétaire d’un logement d’installer des détecteurs de fumée avant le 1er janvier 2016. Ce parce qu’il y a trop d’incendie et de victimes en France, en particulier les personnes asphyxiées pendant qu’elles sont endormies. Ces détecteurs se présentent comme une solution pour prévenir les locataires à temps, et pour les tirer de leur sommeil. En effet, en sonnant, ce dispositif alarmera les résidents et leur permettra d’évacuer les lieux rapidement. Toutefois, il est nécessaire d’acquérir un matériel certifié CE et aux normes NF EN 14604. De plus, il est essentiel de vérifier s’il fonctionne correctement et de bien l’entretenir.

Sécurité portes et fenêtres

En complément aux détecteurs de fumée, il est conseillé d’investir dans l’installation de portes et fenêtres coupe-feu. Parce qu’elles jouent un rôle important dans le contrôle des incendies, en évitant la propagation des flammes dans toutes les directions. En addition, grâce à elles, les sorties de secours restent disponibles et les interventions des secouristes sont facilitées. Des atouts non négligeables pour la sécurité des habitants, mais qui doivent être obligatoirement certifiés.

La porte coupe-feu est constituée d’une âme en matériau composite incombustible, de métal et de deux parements en bois dur. Elle est adaptable à tous les types de portes, et possède un système de fermeture automatique. Quant aux fenêtres coupe-feu, leurs cadres sont en bois ou en aluminium, pour éviter l’émission de gaz toxique. Il est également possible d’installer un vitrage de sécurité sur les fenêtres, afin de disposer d’une protection supplémentaire contre le feu et la fumée. En outre, en plus de protéger contre les incendies, ce type de porte et de fenêtre peut agir comme un dispositif anti-effraction, et améliorer l’isolation phonique et thermique.

Choisir des matériaux adéquats pour l’isolation

Si vous faites des travaux consistant à améliorer les performances énergétiques d’un logement, comme l’aménagement des combles, il est essentiel de choisir des isolants de qualité, comme ceux sur ce lien. Car en plus de leur performance en termes d’isolation thermique et sonore, il faut prendre en compte leur classe de réaction au feu. A titre d’illustration, l’utilisation de certains isolants synthétiques est risquée, étant donné qu’ils ont tendance à émettre des gaz toxiques en brulant. En ce sens, il existe un classement européen dénommé Euroclasses, qui vous permettra de choisir l’isolant adéquat.