Comment fonctionne la motorisation des portails ?

Comment fonctionne la motorisation des portails ?

Comment fonctionne la motorisation des portails ?

Les portails automatiques présentent plusieurs avantages à niveau de sécurité pour votre maison comparés aux portails traditionnels. Grâce à la motorisation des portails, il n’est plus nécessaire de se déplacer pour les ouvrir et les refermer. Il suffit d’une télécommande ou d’une clé pour actionner leurs ouvertures et fermetures automatiquement.

Choisir la bonne méthode de motorisation des portails

Il existe quelques types de motorisation de portails. La motorisation à bras, où un bras mécanique est posé sur l’éventail pour permettre l’ouverture. Cette méthode nécessite de l’espace pour les bras lorsque le portail est ouvert. Ensuite, il y a la motorisation à roue. Celle-là est adaptée pour les sols en pente ou déformés. Elle est pratique, mais peu esthétique. Le système de motorisation de portail enterrée est quant à lui élégant, mais nécessite des travaux pour son installation. Cette motorisation est fiable et durable. Enfin, il y a la motorisation intégrée aux portails. Son installation est relativement simple, mais on doit l’acheter en même temps que le portail. Ce système pose problème en cas de panne du matériel. Pour automatiser un portail, il faut prendre en compte l’état du terrain ainsi que l’espace et la structure du portail avant de trouver la motorisation la plus adaptée.

 Processus de fonctionnement

Le mode de fonctionnement du système de motorisation portail battant est assez simple. Son ouverture et sa fermeture sont stimulées par des vibrations électriques envoyées au moteur. C’est par la télécommande ou la clé que les impulsions arrivent à l’appareil. Ce système est également utilisé pour les stores et les volets roulants automatiques, ainsi que pour les portes des garages.    La consommation en énergie de ces portails varie de 24 V à 230 V. Pour un souci de sécurité, la majorité d’entre eux sont en basse tension. Pour l’alimentation électrique du portail depuis le bâtiment, un disjoncteur de 10A et des câbles assez solides et résistants aux variations de la température sont nécessaires. Ces matériels sont facultatifs au cas où le portail serait alimenté par l’énergie solaire. La fixation du portail doit être vérifiée avant l’installation du système, pour éviter l’abiment du matériel. L’utilisation de portail automatique est conseillée quand son usage est fréquent. Ces installations conviennent aux enseignes commerciales et aux entreprises industrielles. Cela n’empêche pas les particuliers d’en avoir recours.